Aujourd'hui, j'ai eu une révélation. Je vous rassure, rien de mystique ou quoi que ce soit du genre. Non, j'ai simplement compris ce que je faisais ici. Ce que je voulais vraiment.

Aujourd'hui, j'ai reçu un message sur mon téléphone portable. On m'insultait de charognard, de sale type, de quelqu'un qui se croyait être mieux que tout le monde, si tant est que j'ai déjà eu cette prétention. Mais c'est vrai, je croyais être un type avec des bonnes manières, qui ne gênait personne. Je croyais être un type bien. Mais j'ai compris que l'on devient souvent le contraire de ce que l'on fait semblant d'être.

Je me suis toujours reposé sur mes lauriers. Il y a des choses que je sais faire mais... je ne m'améliore pas. Je stagne sur des eaux troubles. J'erre dans ce monde sans trouver ma véritable place. Oui, je pense que chacun a un rôle à jouer sur cette planète, dans cette société. Pour certains, ça sera être un mec cool, père de famille, salarié dans une entreprise. D'autres auront un rôle plus important, seront les patrons de cette entreprise ou peut-être de plusieurs, qui sait. Mais je ne parle pas ici d'un rôle financier ou physique. Je parle d'un rôle... moral. Une volonté. Certains n'ont pas eu cette chance et sont exclus de notre société. Ce sont les gens de l'ombre, ceux que personne ne remarque. Vous passez parfois à côté d'eux sans les voir ou vous ignorez leur main implorante, tendue en quête d'une aide ou même d'un simple mot. Vous ne voulez voir que des choses qui vous rassurent, garder ces œillères qui vous empêchent d'apprécier la vérité de ce monde dans sa globalité.

Je ne sais pas si j'ai trouvé ce rôle pour ma propre personne insignifiante. Je sais que je veux aider les gens, les écouter, recueillir leurs plaintes sourdes et guérir leurs maux. J'aimerais les soigner physiquement mais également mentalement. J'aimerais être un Forge-Rêves. Si je n'ai pas les capacités pour aider une personne à supporter les douleurs physiques, je veux essayer de lui ôter sa souffrance mentale et morale. J'aimerais continuer d'écrire des textes pour sortir leurs âmes de leurs corps blessés et qu'elles puissent trouver un repos provisoire, loin de l'affliction qui les torture. C'est mon but.

Pourquoi ? La réponse est simple. Je posais la question dans mon dernier article : quelle est la loi de ce monde ? Contrairement à ce que je disais, je vais essayer de vous livrer une partie de ma propre réponse. La loi de ce monde, c'est tout simplement vous. Chacun d'entre nous est une partie de la loi de ce monde. Chaque être vivant ou minéral en est une partie. La loi de ce monde, c'est ce que nous faisons envers lui. Nous avons tous des idées différentes concernant la façon de rendre hommage à notre Terre, c'est ce qui explique nos divergences d'opinion. Personnellement, je souhaite pouvoir un jour me regarder dans un miroir et dire tout haut « Je suis fier de moi. ». Pour cela, je dois accomplir mon but.

Mais pour pouvoir atteindre cet objectif, je dois changer. C'est pourquoi je souhaite bannir l'hypocrisie de mon esprit et de mon comportement. Je l'ai toujours haïe mais je l'ai utilisée parce qu'il est parfois plus simple de faire semblant que d'affronter les épreuves qui nous attendent. Je ne veux plus me laisser balloter par le cours de l'existence. Ce que les gens pensent de moi m'importe peu. Bien sûr, je ne suis pas infaillible ni intouchable, je souffrirai toujours lorsqu'on m'insultera et je rougirai toujours lorsqu'on me complimentera. Que les gens qui ne m'apprécient pas ne me parlent pas. Que ceux qui m'aiment pensent à moi. Cela me touchera toujours. Mais ce qui importe vraiment, c'est ce que je pense de moi. Et là, je pourrai me lever le matin et me dire « Je suis vivant. ».

Je tiens à m'excuser auprès de tous ceux que j'ai blessé. G. et C., vous ne lirez sans doute jamais ce texte mais j'espère que vous me pardonnerez pour ce que j'ai fait, pour les erreurs que j'ai commises. Je n'avais pas l'intention de vous blesser mais au moins, vous m'avez ouvert les yeux. Je ne peux pas mentionner tout le monde mais en tous cas je tiens à présenter mes excuses à tous ceux qui m'ont croisé. Je tiens à présenter mes excuses à tous ceux qui m'ont fait souffrir, à tous ceux qui m'ont aimé, à tous ceux qui me détestent et à ceux qui m'apprécient encore. Ce n'était pas vraiment moi. Je n'avais pas l'intention de vous tromper ou de vous blesser. Je ne savais pas qui j'étais. A partir de maintenant, je ferai de mon mieux pour être ce que je suis vraiment.